L'affaire KRL

Communiqué officiel

Preuves

Plainte au commissariat

File name : PLAINTE-COMMISSARIAT.pdf

1ère lettre en recommandée

Courrier sous secret professionnel

File name : LAR-1-PEREZ-HIDE.pdf

2ème lettre recommandée

File name : LAR-2-PEREZ-HIDE.pdf

Quelques exemples de vidéos

Le 14 décembre 2020, le streamer KRL (M. Sébastien PEREZ) a posté un tweet indiquant que l’Education Gaming School (E.G.S.) intente une action judiciaire à son encontre et demande 212 000 € de dommages-intérêts. 

La vague d’insultes et de haine que nous subissons depuis lors nous oblige, afin de préserver nos étudiants, collaborateurs et coachs, à remettre à zéro le compte Twitter de l’École.

Cette polémique nous impose également les éclaircissements suivants afin d’apaiser les esprits.

Le 5 septembre 2018, l’E.G.S. recrute M. PEREZ en CDI temps plein assortie d’une période d’essai en tant que coach CSGO. La période d’essai arrivant à son terme, nous n’avons pas souhaité conserver M. PEREZ. Cet essai ne s’est pas révélé satisfaisant. Nous avons donc mis fin à son contrat en veillant à ne pas communiquer à ce sujet afin de préserver la réputation de M. PEREZ.

Depuis lors, M. Pérez n’a cessé d’injurier et diffamer l’E.G.S., son équipe, et particulièrement son fondateur.

Voici, parmi d’autres, quelques citations extraites des vidéos publiées depuis novembre 2018 par M. PEREZ sur sa chaîne Twitch :

« Fuck EGS »
« Ça te donne envie de les buter les mecs »
« C’est fini l’EGS, les bâtards »
« C’est ce que je devrais faire, je devrais les enterrer, 
mais je m’en bats les couilles »
« Ils se sont servis de moi ces petites sales putes. 
J’espère qu’ils sont sur le stream et qu’ils m’entendent. »
« On appelle ça de la publicité mensongère gros. »

En réaction à ses propos, notre fondateur a déposé une main courante au commissariat afin d’alerter les forces de l’ordre de ses agissements.

Le 24/10/2018, l’E.G.S. a adressé un courrier en recommandé à M. PEREZ lui demandant de cesser ces agissements et l’alertant des potentiels recours.

Malgré cela, M. PEREZ a continué.

Le 30/10/2018, l’E.G.S. s’est tournée vers le conseil d’un cabinet d’avocats. Un courrier en recommandé a été envoyé à M. PEREZ lui demandant, une nouvelle fois, de cesser ses agissements et l’alertant des potentiels recours.

Malgré cela, M. PEREZ a continué.

Le 8 septembre 2020, le live Twitch de M. Pérez lui a une nouvelle fois permis de tenir, 30 minutes durant, des propos strictement inacceptables à l’égard de l’E.G.S. :

« Arnaque, cours de merde. »
« Tu penses que ces écoles c’est quoi ? On vient de te dire 
que c’est une arnaque de ouf ! »
« Vous êtes des gigas putes. »

La liberté d’expression, à laquelle l’E.G.S. est plus que jamais attachée, trouve ses limites dans l’injure et la diffamation.

Malgré les nombreux rappels et ne disposant plus d’aucun autre recours pour faire cesser ces agissements, l’E.G.S. a intenté une action au tribunal correctionnel contre M. PEREZ.

Ses propos répétés ont lourdement endommagé le développement de la filière CSGO. Pour preuve, depuis 2 ans, l’école a enregistré une progression du nombre d’étudiants de +315%. Dans le même temps, la filière CSGO affiche une progression de 22%.

Le montant réclamé par l’E.G.S., fixé par un expert, n’est que la résultante de ce constat objectif.

Cette somme paraît excessive aux yeux de beaucoup d’entre vous. Le droit français ne connaît pas d’autre moyen de réparer un préjudice que par l’allocation d’une somme d’argent.

Notre action n’est en rien motivée par la perspective d’un tel gain. Convaincue que le tribunal statuera en notre faveur, l’Education Gaming School s’engage à reverser l’intégralité de la somme qu’elle percevra en indemnisation de son préjudice à une association caritative.

Toute l’équipe espère que cet effort de transparence effacera vos doutes sur le bien fondé de notre école.

Voir une partie des vidéos

Haut de page